En haut de la colline, on y trouve…

DSC01266

… le Substrat!

Pour fêter le lancement de mon blog, et la réussite d’une amie, nous voici installées dans cette adresse croix-roussienne.

Organisé par le collectif Bande de Gourmand, c’est en compagnie de Marco Giupponi (Salumeria Giuppo, Marseille) que Hubert Vergoin a décidé de nous préparer un dîner en 6 plats. Tous deux demi-finalistes du grand prix de l’apéronomie Leffe, le mot d’ordre de la soirée était im-pro-vi-sa-tion.

DSC01300

Le simple fait d’y trouver en entrant les Foodbook Omnivore laisse présager d’une agréable soirée.  La bonne humeur de nos hôtes le confirme très rapidement.

Bon, et alors, qu’est ce qu’on y mange ?

Ici on ne nous annonce pas le plat, c’est la surprise totale. Plutôt novice en la matière, j’apprécie de plus en plus ce petit jeu de deviner les produits.

Et on commence par les Encornets barbecue, haricots coco, huile d’olive bio de Marseille et jus de viande. Je tiens à insister sur l’huile d’olive ramenée par nos amis. Comme vous le savez, tout marseillais -et encore plus un Marseillais Italien – a tendance à exagérer un peu (beaucoup!). Mais là, je valide entièrement quand ils disent que cette huile est une merveille. Une huile d’olive qui a du goût, et qui ensoleille le plat.

Chef italien en cuisine oblige, place à présent au Gnocchi, poutargue, ricotta séchée et poivrons. Quel plaisir de retrouver ces notes italiennes dans l’assiette, et de goûter pour la première fois à la ricotta séchée. Produit phare de la cuisine italienne, et habituellement consommée fraîche, la ricotta sèche m’a surprise par son goût relevé.

Parfaitement équilibré, le Bar, radis, gingembre, lait d’amande, pickles d’oignons, oeufs de poissons m’a convaincu par des associations surprenantes, et m’a valu – attention ! – un 4/6 à notre petit jeu de devinette.

Dernier plat avant de passer au dessert, le Carpaccio Black Angus, crème de céleri, Navet boule d’or, pleurotes et truffe est mon coup de cœur de la soirée. Cuisiné avec simplicité pour sublimer le produit, avec une viande tendre et délicate, mission accomplie !

On commence le sucré avec un dessert Coco, julienne de carottes, mangue, deux de mes fruits préférés – autant vous dire que je valide entièrement – pour ce dessert frais et léger.

Et pour finir en beauté ce repas, un Sorbet Amaretto, crumble amaretti, gelée de cerfueil et zeste de citron nous est servi. Pour l’accompagner, la maîtresse de maison nous offre un dernier verre, comme pour prolonger encore un peu cette soirée.

Ce dîner en appel d’autres, et c’est avec beaucoup de plaisir que j’y retournerai pour cette fois-ci goûter à la cuisine 100% Hubert Vergoin !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s